Guerre en Ukraine: les occidentaux se lancent dans la guerre médiatique en masquant les réalités du conflit sur le terrain - Infosreelles.com

Lancée depuis le 24 février dernier, l'invasion Russe en Ukraine se poursuit malgré les déclarations quelque peu drôles des occidentaux qui, à vrai dire, traduisent l'autre face cachée de leur hypocrisie. Entre sanctions économiques et menaces verbales, ils démontrent en toute évidence les limites de leurs puissances face à la Russie de Vladimir Poutine, un homme qu'ils qualifient régulièrement de dictateur.

Alors, si c'est bien un dictateur comme ils prétendent le démontrer dans leur prise de position, il est tout à fait évident que ce dictateur soit aujourd'hui une grande référence même au sein de leurs sociétés respectives. Cela est tellement claire, qu'ils préfèrent masquer cette réalité en diffusant autre chose sur lui et sur son pays, dont la seule intention est de détourner l'opinion sur leur impuissance et leur vulnérabilité face à la Russie.

Sur le plan énergétique et alimentaire !

L'Europe dépend largement de la Russie. Cela est une évidence qu'ils ont eux même avouée, malgré l'hypocrisie et le faire semblant qui caractérisent leur position par rapport au conflit en cours en Ukraine. Ils sont tellement ridicules dans leur manière de faire, ils font semblant que les sanctions qu'ils ont décrétées contre la Russie n'affecteront nullement leurs pays sur le plan économique. Ce qui est largement contraire à la réalité.

L'augmentation des prix des produits énergétiques, notamment le pétrole et le gaz, suffisent largement pour comprendre que les Européens se sont tiré une balle dans le pied. Par leur faiblesse, ils se retrouvent, à ce jour, pris entre le manteau et l'enclume. D'un coté, ils ne veulent point irriter la colère des États-Unis qui assurent leur sécurité. De l'autre coté, à cause de cette crainte de ne Pas voir Washington se frustrer, ils préfèrent sacrifier le pouvoir d'achat de leurs peuples en décrétant des sanctions contre la Russie, dont les conséquences représentent un couteau à double tranchant.

Autres signes de faiblesse !

Les Européens interdisent aux médias Russes d'exercer sur leur espace géographique. Ce qui est loin d'être une violation du principe de la liberté d'expression pour eux. Mais quand le gouvernement Russe interdit la diffusion de certains médias de propagande sur son territoire, cela est perçu en occident comme une violation systématique de la liberté d'expression. Comme pour dire que la logique appartient à l'Occident.

Quant au conflit sur le terrain !

Les occidentaux soutiennent et répètent chaque jour que la Russie est entrain de violer le principe de la souveraineté d'un État indépendant. Ce qui peut être justifié d'une part. Mais l'Occident ne peut en aucun cas, donner de leçon de morale à la Russie par rapport à ce confit. Pour rappel, ils ont envahi et détruit l'Irak, l'Afghanistan, la Somalie et la Libye, dont les pertes en vie humaine sont estimées à des milliers de morts, des civiles innocent pour la plupart.

Mais ces conflits étaient menés en toute l'égalité aux yeux des occidentaux. Histoire de rappeler une fois de plus, qu'ils se considèrent comme les détenteurs du monopole de la logique et de la vérité absolue. Car à leur entendement, ils n'ont commis aucun crime, aucune violation du droit international pendant ces différents conflits qu'ils ont menés à l'époque.

Mais quand la Russie est intervenue en Ukraine pour faire respecter le principe de la garantie de sécurité signé entre Moscou et l'OTAN après la chute de l'Union soviétique en 1991, un principe qui limitait l'expansion de l'OTAN à l'Est de l'Europe près des frontières de la Russie, les occidentaux trouvent tous les concepts nécessaires pour qualifier cela de violation et de crime de guerre.

Par ailleurs, au fure et à mesure que le conflit s'intensifie sur le terrain, l'Occident se décrédibilise aux yeux des observateurs les plus avertis. En guise d'exemple, ils demandent l'envoi des mercenaires pour combattre aux côtés des l'armée ukrainienne. Pendant ce temps, ils ont refusé la même chose au Mali et en Centrafrique, lorsque ces deux pays ont fait appel au groupe Wagner pour combattre la rébellion. Ceci est une autre incohérence des occidentaux dans leur prise de position.

Pendant ce temps, les occidentaux continuent leur guerre médiatique et la Russie continue son opération militaire en Ukraine avec des avancées sur le terrain dans toutes les villes du pays. Entre siège et bombardements massifs, l'armée Russe finira par détruire complètement l'Ukraine comme elle en a fait en Syrie dans les zones qui étaient sous contrôle des rebelles entre 2015 et 2019.

Cette stratégie de guerre Russe a été longtemps expérimentée avec des succès considérables dans tous les pays où la Réussie est intervenue, notamment en Moldavie, en Syrie ou encore en Géorgie. Mais pour le cas spécifique de l'Ukraine, Vladimir Poutine semble vouloir limiter les morts civils, ce qui explique le ralentissement de l'opération dans certaines villes. Mais si toutefois, il s'avère que la solution passe par la destruction totale pour atteindre ses objectifs, il n'hésitera à le faire dans les jours à venir.

Et le seul grand perdant dans ce conflit reste le peuple ukrainien qui a été sacrifié par son président. Un président inexpérimenté qui s'est laissé piégé par les occidentaux au non des promesses insensées, dont ils n'ont ni la capacité encore moins la volonté de concrétiser sur le terrain. Ils restent dans leurs pays en paix pour annoncer un soutien fantôme à l'Ukraine. Et bête qu'il est, le président ukrainien croit naïvement à ces promesses des occidentaux qui, à vrai dire, ne sont que des simples illusions vendues.

La solution pour l'Ukraine passe sans aucun doute par un dialogue constructif et sérieux avec la Russie. Un rapprochement diplomatique et militaire avec Moscou garantit la sécurité de l'Ukraine avec son statut de pays non aligné. Mais vouloir rejoindre l'OTAN ou l'Union Européenne, sera une aventure suicidaire pour Kiev.

Mamadou Moussa Diallo pour Infosreelles.com

+224 620 36 35 35

Monde Hits: 352
Print
Mamadou Moussa
Mamadou Moussa