Libération annoncée d'Alpha Condé : faut-il croire à une réelle Libération de l'ex président ? - Infosreelles.com

Après son retour forcé d'Abou-Dhabi, l'ancien président de la République n'a fait aucune apparition publique jusqu'à ce jour. Alpha Condé a été maintenu en garde à vue, comme l'avait décidé le Colonel Mamadi Doumbouya. Mais à la grande surprise de l'opinion nationale et internationale, le CNRD vient d'annoncer un changement de Cap.

En effet, à travers un communiqué lu sur les antennes de la Radio Télévision Nationale ce vendredi 22 Avril 2022, les autorités de la transition ont annoncé la libération d'Alpha Condé. Une décision qui, aux yeux de bon nombre d'observateurs, sonne comme une tournure spectaculaire dans la conduite de la transition en cours.

Installé dans la résidence privée de son épouse, Alpha Condé aura désormais, la possibilité de rencontrer les membres de sa famille biologique et politique si toutefois il en fait la demande, conformément à l'annonce faite par le CNRD. 

Il convient de noter cependant, que cette annonce de la libération d'Alpha Condé suscite déjà des interrogations au sein de l'opinion. Si celle-ci était déjà inscrite sur la liste des revendications du Rpg arc-en-ciel et même de la CEDEAO, il reste maintenant à vérifier si, à travers cette libération annoncée, le CNRD et son chef, le Colonel Mamadi Doumbouya ont tenté de faire les yeux doux à la communauté internationale et à la famille politique d'Alpha Condé.

Rien n'est moins sûr pour l'instant ! Mais tout porte à croire que le vieux qui a été déchu le 05 septembre 2021 est loin d'une véritable liberté, contrairement aux annonces qui ont été faites par les autorités de la transition. Ceci pourrait bien être Une manipulation de l'opinion publique par rapport aux véritables enjeux de la transition. Surtout quand on sait que plusieurs cadres du Rpg arc-en-ciel séjournent actuellement à la maison centrale de Conakry.

Pour rappel d'ailleurs, dans 48h maintenant le délai accordé par la CEDEAO à la junte militaire va expirer. Ce qui ouvrirait la voie à toutes les sanctions économiques et financières contre le CNRD, si toutefois, un chronogramme raisonnable sur la durée de la transition n'est pas encore défini. En plus de ça, les acteurs politiques menacent de se faire entendre dès après le ramadan. 

Histoire de rappeler que le CNRD est aujourd'hui coincé avec le dos au mur. Ce qui expliquerait cette soi-disant libération d'Alpha Condé, juste pour faire croire à la CEDEAO tout d'abord que l'une de ses revendications phares vient d'être satisfaite, mais également pour éviter l'explosion de la colère du Rpg arc-en-ciel qui, depuis un certain temps, a décidé de bouder tous les cadres de concertation avec les autorités de la transition. Et ce, tant que ses revendications ne seront pas satisfaites, et parmi lesquelles, l'on retrouve la libération d'Alpha Condé en première ligne.

Ainsi donc, face à ces pressions internes et externes, le CNRD a un long chemin à parcourir. Raison pour laquelle, il tente de trouver des raccourcis pour, certainement, trouver une issue qui lui sera favorable afin d'éviter, non seulement, les sanctions de la CEDEAO mais également la reprise des manifestations de rue annoncée par les grands ténors de la classe politique guinéenne. Pour l'instant, les yeux sont tournés vers la CEDEAO qui attend l'expiration de son délai le 25 Avril prochain.

Mamadou Moussa Diallo, Infosreelles.com

+224 620 36 35 35